Nature du contrat de licence de jeu de société ?

Questions Réponses juridiquesCatégorie: ContratsNature du contrat de licence de jeu de société ?
Rédaction personnel demandée il y a 3 mois

Quelle est la nature du contrat de licence de jeu de société ? L'information pré-contractuelle est-elle impérative ? Quid du Contrat d'édition . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés. Bénéficiez d'un ensemble de services performants (+ 2000 modèles de contrats, veille judiciaire par mots clefs, alertes jurisprudentielles, annuaire des avocats gagnants, bilans judiciaires des entreprises ...). Optez pour un essai de 30 jours ici ou contactez-nous directement au 01.44.01.52.51 / info arobase actoba.com

1 Réponses
Rédaction personnel répondue il y a 3 mois
répondreNature du contrat de licence de jeu de société ?
Jurisprudence utile ?

Pas d’information précontractuelle
 
La concession d’une licence d’exploitation sur un jeu de société n’a pas pour objet l’exploitation d’un nom commercial, d’une marque ou d’une enseigne mais présente la nature d’un contrat d’édition. Par suite les obligations découlant de la loi Doubin ne sont pas applicables. L’article L330-3 du Code de commerce (loi Doubin) impose à toute personne qui met à la disposition d’une autre personne un nom commercial, une marque ou une enseigne, en exigeant d’elle un engagement d’exclusivité ou de quasi-exclusivité pour l’exercice de son activité, de fournir à l’autre partie un document donnant des informations sincères, qui lui permette de s’engager en connaissance de cause.
 
Qualification de contrat d’édition
 
L’article L 132-1 du code de la propriété intellectuelle définit le contrat d’édition comme étant celui par lequel l’auteur d’une oeuvre de l’esprit cède à des conditions déterminées à une personne appelée éditeur le droit de fabriquer ou de faire fabriquer en nombre des exemplaires de l’œuvre, à charge pour elle d’en assurer la publication et la diffusion. A ce titre, le code de la propriété intellectuelle ne mentionne pas d’obligations particulières précontractuelles à la charge du cédant. Par suite ce sont des obligations du code civil qui doivent s’imposer. Source : CA de Caen, 11/7/2017

Haut