Contrat | Concurrence

Relations client / prestataire : la question du coemploi 

C’est à tort que Conseil des Prud'hommes de Paris a jugé que la société Microsoft était coemployeur d’une salariée de l’un de ses prestataires.  Le licenciement de cette dernière avait été jugé sans cause réelle et sérieuse et l’éditeur de logiciels avait été condamné in solidum avec son prestataire . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés. Bénéficiez d'un ensemble de services performants (+ 2000 modèles de contrats, veille judiciaire par mots clefs, alertes jurisprudentielles, annuaire des avocats gagnants, bilans judiciaires des entreprises ...). Optez pour un essai de 30 jours ici ou contactez-nous directement au 01.44.01.52.51 / info arobase actoba.com

Haut