Catégories de radios

« Retour au Clausier

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) classe les radios en cinq catégories :

La catégorie A : services associatifs éligibles au fonds de soutien à l’expression radiophonique. Relèvent de cette catégorie les radios associatives dont les ressources commerciales provenant des messages de publicité ou de parrainage sont inférieures à 20 % de leur chiffre d’affaires. Ces radios ont pour vocation d’être des radios de proximité, communautaires, culturelles ou scolaires.

La catégorie B : services locaux ou régionaux indépendants ne diffusant pas de programme national identifié. Relèvent de cette catégorie les radios éditées par des sociétés ou des associations, dont la zone de desserte couvre une population inférieure à six millions d’habitants et qui sont indépendantes des réseaux nationaux. Elles ne doivent diffuser le programme national identifié de ces derniers. Relèvent également de cette catégorie les radios parisiennes indépendantes des réseaux nationaux bien que la zone de Paris couvre une population supérieure à six millions d’habitants.

La catégorie C : services locaux ou régionaux diffusant le programme d’un réseau thématique national. Relèvent de cette catégorie les radios dont la zone de desserte, à l’inverse des radios de catégorie B, couvre une population de plus de six millions d’habitants. Elles se caractérisent par la diffusion quotidienne d’un programme d’intérêt local et, en complément, d’un programme identifié fourni par un réseau thématique à vocation nationale.

La catégorie D : services thématiques à vocation nationale. Relèvent de cette catégorie les radios dont la vocation est la diffusion d’un programme thématique (musical, économique…) sur le territoire national.

La catégorie E : services généralistes à vocation nationale. Relèvent de cette catégorie les radios dont la vocation est la diffusion sur le territoire national d’émissions qui font une large part à l’information et offrent une grande diversité de programmes.

Contrairement à la publicité locale, qui est réservée aux radios de catégorie A, B et C, la publicité radiophonique nationale est ouverte à tous les types de radios. Cependant, compte tenu du caractère limité de leur couverture géographique, les radios de dimension locale n’offrent d’intérêt pour les annonceurs nationaux que si elles se groupent. En effet, contrairement à la publicité locale, la publicité nationale a vocation à être diffusée sur l’ensemble du territoire national, sans limitation géographique.

 

« Retour au Clausier
Haut