Audiovisuel | Cinéma

Affaire Radio France | 15 janvier 2020

L’employeur doit motiver son refus d’attribuer un poste à un journaliste / présentateur pour lequel ce dernier a postulé. Un employeur (la société Radio France) a signé avec l’un de ses journalistes un protocole aux termes duquel il s’est engagé à une obligation de moyen au titre de laquelle il lui appartenait de mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour proposer au journaliste une nouvelle affectation en qualité de rédacteur en chef adjoint d’une autre rédaction nationale, en tenant compte de sa préférence pour la rédaction de France Inter, compte tenu des postes alors disponibles.

Demandes d’affectations infructueuses  

En l’espèce, le journaliste justifiait par la production, de courriers, avoir vainement présenté sa candidature au poste de présentateur des revues de presse du week-end au sein de la direction de France Inter. Or, il apparaît que celui-ci avait déjà occupé ce poste à la direction de France Inter dans les années 1990 et qui réalisait la revue de presse au sein de la rédaction de France Bleu depuis 2008, pouvait y prétendre et que ce poste était vacant. Le journaliste a, par ailleurs, relancé à plusieurs reprises la société Radio France afin d’obtenir un poste au sein de la direction de France Inter par courriers. Le journaliste a également postulé à d’autres postes, notamment, au Japon où il avait vécu plusieurs années et dont il parle la langue, à des fonctions d’envoyé spécial, à Jérusalem et Washington,  et à Londres, le 25 avril 2016, ainsi qu’à un poste de ‘rédacteur en chef week-end à pourvoir à France Info’.

Non-respect de protocole transactionnel

Le journaliste a présenté sa candidature, non seulement à des postes vacants au sein de la direction de France Inter, qui avait sa préférence, mais également à des postes à pourvoir, tant en France, qu’à l’étranger, pour lesquels il faisait valoir son expérience et sa qualification.

La société Radio France, qui n’alléguait ni ne justifiait les raisons pour lesquelles le journaliste n’a pas obtenu les postes disponibles auxquels il a postulé, et n’opposait ainsi aucun motif légitime, n’a pas respecté les engagements convenus au protocole signé. Téléchargez la décision

Haut
error: Content is protected !!