Contrat de journaliste

Arrogance du journaliste : une cause de licenciement ? | 19 mai 2020

Une attitude désinvolte et arrogante vis à vis de la hiérarchie ne peut être considérée comme constitutive d’une faute grave que s’il est démontré que le comportement du salarié se traduit par des éléments précis et objectifs, permettant d’en vérifier la matérialité. En l’occurrence, les faits dénoncés par l’employeur dans la lettre de licenciement du journaliste ne rapportaient aucun fait concret, ce dernier ne précisait pas s’il visait une négligence généralisée à l’égard du pouvoir de direction, des propos tenus ou des manquements aux obligations professionnelles du journaliste. L’employeur a également produit en vain une attestation d’une collègue aux termes…

Cliquez ici pour accéder à ce contenu Juridique Premium. Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

    Pas de questions pour le moment

      Haut