Adaptation | Remake

Au nom de la Rose : cession des droits de remake | 12 septembre 2019

La cession des droits d’adaptation audiovisuelle et cinématographique sur une œuvre littéraire est le plus souvent à périmètre très étendu. Tout projet d’adaptation / Remake   sans l’autorisation du cessionnaire emporte condamnation du cédant et/ou de l’auteur s’il est impliqué, avant même la sortie officielle de la nouvelle œuvre audiovisuelle ou  cinématographique. Historique de l’affaire La société qui a acquis en 1982 de l’éditeur du roman « Au nom de la rose » d’Umberto Eco, les droits d’adaptation cinématographique et un droit de préférence sur tout éventuel remake pour une durée de 30 ans (jusqu’en 2022), a obtenu la condamnation de l’auteur et…

Cliquez ici pour accéder à ce contenu Juridique Premium. Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

    Pas de questions pour le moment

      Haut