Presse | Journalisme

Avantages fiscaux et CPPAP | 11 octobre 2014

Par un arrêt du 3 décembre 2003, le Conseil d’Etat a confirmé sa jurisprudence selon laquelle, la Commission paritaire des publications et agences de presse (ci-après « CPPAP ») a l’obligation de procéder à un examen particulier de la situation du demandeur pour l’éligibilité aux avantages fiscaux prévus à l’article 298 septies du code général des impôts.

En l’occurence, pour apprécier la condition de la vente effective au public de la publication au numéro ou par abonnement (une des conditions nécessaires pour bénéficier du tarif de presse), la CPPAP peut, sans commettre d’erreur de droit, se fixer comme directive qu’il est normalement satisfait à la condition relative à la vente effective au public lorsque le nombre d’exemplaires vendus atteint 50 % du nombre d’exemplaires diffusés. La référence à cette orientation ne peut la dispenser de procéder à un examen particulier de la demande dont elle est saisie et de rechercher si des particularités de la situation de la société éditrice de la publication justifient ou non une dérogation à cette orientation. En l’espèce, la CPPAP a bien procédé à cet examen particulier.

Décision prochainement en ligne

 

 

 

Haut
error: Content is protected !!