Internet | Informatique

Captation de mots de passe : risque maximal | 20 mars 2018

Prison avec sursis Un médecin a été condamné pour accès frauduleux à un système de traitement automatisé de  données, atteinte au secret des correspondances émises par voie électronique et détention sans motif légitime d’équipement, d’instrument de  programme ou données conçus ou adaptés pour une atteinte au  fonctionnement d’un système de traitement automatisé (quatre mois d’emprisonnement avec sursis). Le service informatique d’un CHU a découvert qu’un keylogger (dispositif permettant d’espionner la frappe du  clavier et de capter des données) avait été installé sur les ordinateurs de praticiens hospitaliers. L’enquête s’est orientée vers un médecin  contractuel, lequel a été poursuivi et condamné. Le médecin avait acheté sur internet un keylogger qu’il l’avait ensuite  installé sur les ordinateurs de confrères dans le but de…

Lire la suite (essai gratuit de 7 jours) et accédez à la plateforme juridique : Modèles de contrats professionnels, Questions / Réponses juridiques gratuites, Veille juridique profilée, participer au 1er Réseau social juridique B2B de France IP World, Lexique contractuel et plus encore ... Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

Haut