Presse | Journalisme

Exception de parodie en faveur du Point  | 20 février 2018

Affaire Le Point

L’exception de parodie avec utilisation d’une œuvre d’art est désormais reconnue par les juridictions y compris au bénéfice des titres de presse non parodiques dès lors qu’une pointe d’humour est décelable. Le magazine Le Point a ainsi bénéficié de l’exception de parodie dans le cadre de la réutilisation d’un buste de Marianne réalisé en 1968 par feu le sculpteur et illustrateur français Aslan.

Conditions de l’exception de parodie

L’éditeur du Point avait consacré l’un de ses numéros à un sujet intitulé « Corporatistes intouchables … la France coule, ce n’est pas leur problème » illustré d’un photomontage présentant le buste de Marianne en partie immergé tendant à symboliser une noyade.

La Marianne est une image symbolique et une représentation de la République ayant vocation à représenter la France sur laquelle les ayants droit du sculpteur n’ont pu opposer un droit privatif. Par ailleurs,  l’article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle pose que lorsque l’oeuvre a été divulguée, l’auteur ne peut interdire la parodie, le pastiche et la caricature compte tenu des lois du genre. Pour être qualifiée de parodie l’oeuvre seconde doit avoir un caractère humoristique, éviter tout risque de confusion avec l’oeuvre parodiée et permettre l’identification de celle-ci.

Dans leur libre appréciation, les juges ont considéré que Le Point n’avait pas porté atteinte à l’intégrité de l’œuvre d’Aslan et que celle-ci n’était pas dévalorisée dans la mesure où c’est la République française qui était représentée sous forme de métaphore du buste de Marianne en train de sombrer. Le photomontage a été qualifié d’oeuvre dérivée utilisée pour illustrer des propos journalistiques ; si ceux-ci comme Le Point n’ont pu être qualifiés de satiriques, le recours à l’humour et à la parodie leur était permis, même ponctuellement.

Contrôle de proportionnalité

L’exception de parodie ne peut toutefois pas porter atteinte à l’exploitation normale de l’oeuvre ni causer un préjudice injustifié aux intérêts légitimes de l’auteur. En l’espèce, l’atteinte n’a pas été considérée comme disproportionnée car ponctuelle et limitée à un seul numéro du Point aujourd’hui écoulé.

[toggles class= »yourcustomclass »]

[toggle title= »Télécharger la Décision » class= »in »]Télécharger [/toggle]

[toggle title= »Poser une Question »]Posez une Question Juridique sur cette thématique, la rédaction ou un abonné vous apportera une réponse en moins de 48h.[/toggle]

[toggle title= »Surveillance & Analyse de Marque » class= »in »]Surveillez et analysez la réputation d’une Marque (la vôtre ou celle d’un concurrent), d’une Personne publique (homme politique, acteur, sportif …) sur tous les réseaux sociaux (Twitter, Facebook …). Testez gratuitement notre plateforme de Surveillance de Marque et de Réputation numérique.[/toggle]

[toggle title= »Paramétrer une Alerte »]Paramétrez une alerte de Jurisprudence sur ce thème pour être informé par email lorsqu’une décision est rendue sur ce thème[/toggle]

[toggle title= »Commander un Casier judiciaire »]Commandez le Casier judiciaire d’une société ou sur l’une des personnes morales citées dans cette affaire.[/toggle]

[toggle title= »Vous êtes Avocat ? »]Vous êtes Avocat ? Référencez vos décisions, votre profil et publiez vos communiqués Corporate sur Lexsider.com. Vos futures relations d’affaires vous y attendent.[/toggle]

[/toggles]

Haut
error: Content is protected !!