Contrefaçon

Exploitation d’une marque postérieurement au contrat de licence | 6 août 2020

Toute exploitation d’une marque postérieurement au contrat de concession constitue une contrefaçon.   La société Arthurimmo a obtenu la condamnation d’un ancien licencié de sa marque pour contrefaçon. Le concédant avait continué à utiliser les marques « ARTHUR l’OPTIMIST » (logo) en façade de ses bureaux. Télécharger la décision À propos de l’auteur :…

Lire la suite (essai gratuit de 7 jours) puis accédez à la plateforme juridique de référence pour 1 €/ jour : Modèles de contrats professionnels, Questions / Réponses juridiques gratuites, Veille juridique profilée, Réseau social juridique B2B IP World, Lexique contractuel, Licence de reproduction d'articles, Signature électronique de vos contrats et plus encore ... Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

Pas de questions pour le moment

Haut