Image | Photographie

Image violente sur Facebook : le risque de licenciement  | 16 mars 2018

Facebook, une sphère privée La publication d’une image violente par un salarié, sur son compte Facebook, tout comme la publication de propos très excessifs sur ses collègues de travail, ne peuvent servir à motiver un licenciement pour faute si l’accès au profil Facebook du salarié est limité aux amis, ces images et propos étant alors émis dans une sphère privée. Sanction du licenciement prononcé Dans l’affaire soumise, le licenciement d’une salariée d’un établissement public à caractère industriel et commercial a été jugé sans cause réelle et sérieuse. La chargée de gestion au service relations publiques de l’établissement avait publié sur…

Cliquez ici pour accéder à ce contenu Juridique Premium. Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

      Haut