Médicaments | Compléments

Marques et noms de médicaments : ingérence légitime de l’ANSM  | 2 décembre 2019

La pratique des ” marques ombrelles ” consiste, pour un titulaire d’autorisations de mises sur le marché de médicaments pouvant être délivrés sans prescription médicale, soit à utiliser un même nom de fantaisie pour plusieurs médicaments dont la composition en substances actives et les indications thérapeutiques sont différentes, soit à choisir, pour un médicament, un nom de fantaisie qui partage tout ou partie du nom d’un autre produit de santé tel un dispositif médical, d’un produit cosmétique ou encore d’une denrée alimentaire. Cette pratique est susceptible de favoriser la confusion entre des médicaments de composition en substances actives et d’indications…

Cliquez ici pour accéder à ce contenu Juridique Premium. Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

    Pas de questions pour le moment

      Haut