Contrat de journaliste

Refus de rédiger des ‘push alertes’ : risque de sanction | 2 mars 2020

Le métier de journaliste évolue vers le digital. La rédaction / traduction de « push alertes » peut faire partie des missions du journaliste, y compris senior.

Avertissement du journaliste

Selon lettre d’engagement, un salarié a été engagé par une chaîne de télévision pour occuper à temps plein un poste de journaliste rédacteur de niveau 1 B à la direction de la rédaction. Le salarié a été convoqué à un entretien préalable à une sanction disciplinaire. L’employeur lui a notifié un avertissement au motif qu’il avait refusé à diverses reprises de traduire des ‘push alertes’. Cet avertissement a été jugé fondé.

Fonctions du journaliste senior  

Le salarié a exposé qu’il occupait la fonction de journaliste senior et qu’il n’entrait pas dans ses attributions de traduire des  ‘push alertes’ pour smartphone, cette mission n’étant pas un travail relevant de la fonction de journaliste senior, s’agissant d’un travail additionnel qui s’ajoute à son travail quotidien tel que décrit dans la fiche de poste, sans contrepartie financière.  

Or, il résulte de la fiche descriptive de la fonction que le journaliste senior est un journaliste bilingue fort d’une importante expérience, qu’il a pu acquérir celle-ci aussi bien au sein de l’entreprise qu’à l’extérieur, qu’il a la responsabilité de diffuser l’information en assurant une fonction de médiateur entre un événement, un fait, un thème et les téléspectateurs en fonction de la cible visée et des orientations de la ligne éditoriale, qu’il peut être amené à travailler en news, magazines ou rubriques et qu’il assure de manière très autonome les tâches suivantes: (…) la rédaction des textes, le transfert des scripts des sujets sur internet.

L’accord relatif à la réutilisation des contributions journalistiques et au travail pour le web en date du 12 décembre 2012 énonce que la production de contenus éditoriaux pour le site internet ou tout autre support édité par l’employeur (notamment applications mobiles, TV connectée, radio) fait partie intégrante des missions des journalistes de la rédaction, au même titre que la production de contenus pour l’antenne TV. Quel que soit le service auquel ils sont affectés, les journalistes peuvent être amenés, selon les directives définies par la direction de la rédaction ou la rédaction en chef, à produire des contenus destinés à être exclusivement diffusés sur le site internet ou tout autre support.  Par ailleurs, il ressortait du compte-rendu d’une réunion du personnel que les push alertes faisaient partie intégrante des ‘news’ et de la stratégie d’intégration TV Digital mise en place par la rédaction. Télécharger la décision

Haut
error: Content is protected !!