Actoba.com

Pilotage des Entreprises

Relations client / prestataire : la question du coemploi 

C’est à tort que Conseil des Prud'hommes de Paris a jugé que la société Microsoft était coemployeur d’une salariée de l’un de ses prestataires.  Le licenciement de cette dernière avait été jugé sans cause réelle et sérieuse et l’éditeur de logiciels avait été condamné in solidum avec son prestataire . . .

Cliquez ici pour accéder à ce contenu Juridique Premium. Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

 

Haut