Données personnelles

RGDP : nouvelle sanction CNIL de 500 000 euros | 6 février 2020

Sommaire1 Sanction non-rétroactive mais manquement continu  2 Sous-traitance téléphonique au Maghreb 3 Information sur la collecte de données   4 Annotations illicites  5 Droit d’opposition inefficient 6 Transfert de données hors UE sans garanties adéquates 7 Manque de coopération avec la CNIL Sanction non-rétroactive mais manquement continu   Le principe de…

Lire la suite (essai gratuit de 7 jours) puis accédez à la plateforme juridique de référence pour 1 €/ jour : Modèles de contrats professionnels, Questions / Réponses juridiques gratuites, Veille juridique profilée, Réseau social juridique B2B IP World, Lexique contractuel, Licence de reproduction d'articles, Signature électronique de vos contrats et plus encore ... Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

Haut