Audiovisuel | Cinéma

Statut des salariés de la distribution cinématographique | 7 novembre 2019

L’Accord du 20 novembre 2017 relatif à la définition des emplois et aux minima sociaux et l’Accord sur l’égalité hommes / femmes des salariés de la distribution cinématographique ont  été étendus à toute la profession. Vous êtes directement concernés si vous appliquez la Convention collective des employés et ouvriers de la distribution cinématographique du 1er mars 1973.

Le 1er accord est un appui à la définition des emplois de la filière avec la classification adéquate. Le second accord pose notamment que la négociation annuelle obligatoire sur les salaires doit permettre de supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes à situation égale.  Les entreprises s’attachent à proposer des actions correctives, afin de réduire les écarts constatés.  Une attention particulière sera portée par les entreprises à l’identification des types d’emploi ou des filières fortement masculinisés ou fortement féminisés, afin de trouver les causes et de proposer des actions correctives pour permettre l’accès à tous les métiers tant pour les femmes que pour les hommes. Pour éviter notamment la fatigue due au trajet travail-domicile, les salariées ayant déclaré leur grossesse, peuvent demander à bénéficier du télétravail à partir du troisième mois de grossesse, dans les conditions définies dans l’Accord national interprofessionnel du 19 juillet 2005 relatif au télétravail et au sens des articles L. 1222-9 et L. 1222-10 du code du travail modifiés par l’article 21 de l’ordonnance 2017-1387.

Haut
error: Content is protected !!