Délits de presse

Tournage de « film porno » : la réputation d’un ex-maire en cause | 17 janvier 2019

[well type=””][icon type=”fa fa-cube” color=”#dd3333″] Réflexe juridique  Le fait qu’un ancien maire ait pu concéder à l’un de ses amis l’usage gratuit des salles de la mairie pour un tournage de certaines scènes d’un « soft-porno », n’autorise pas le nouveau maire à tenir sur Twitter des propos diffamatoires. Les tweets en cause ne relevaient pas seulement du jugement de valeur porté sur la nature d’un film et son caractère dévalorisant pour la Mairie.  [/well] Tournage érotique en Mairie Le maire en exercice a reposté sur son compte personnel, des tweets de titres d’articles évoquant le tournage à la mairie d’Asnières (autorisé par son…

Cliquez ici pour accéder à ce contenu Juridique Premium. Déjà abonné ? Votre session a expiré, reconnectez-vous ici.

    Pas de questions pour le moment

      Haut