Internet | Informatique

Voyance et maraboutage : prison pour escroquerie | 18 octobre 2018

Démantèlement d‘un réseau de marabouts

Le charme du marabout ne semble plus opérer. Un « voyant », à la tête d’un réseau de marabouts, a été condamné pour escroqueries en récidive, à deux ans d’emprisonnement, cinq ans d’interdiction d’exercer la profession de voyant et de gérer toute entreprise industrielle ou commerciale.

Conditions de l’escroquerie

Constitue une escroquerie le fait pour une personne (voyant ou marabout), d’obtenir la remise de sommes d’argent en persuadant des gens crédules de ces pouvoirs divinatoires. Le délit est constitué non seulement lorsque l’escroc s’est fait remettre directement par la victime des fonds, mais encore lorsque cette remise est obtenue indirectement, l’article 313-1 du code pénal n’exigeant pas que la remise ait été faite entre les mains de l’auteur du délit.

Un système pyramidal rodé

Les victimes ont toutes été victimes d’un mode opératoire similaire et des manoeuvres identiques ; une annonce été passée par un intermédiaire exécutant, qui finissait par les mettre en relation avec un médium exerçant à Pantin doté de plus de pouvoirs, les protagonistes agissant sous des pseudonymes avec remise toujours plus importante d’argent sous forme principalement d’espèces, au prétexte qu’elles constituaient le seul moyen d’intercéder auprès des esprits. La mise en scène a contribué à conférer aux allégations mensongères des marabouts, l’apparence de la sincérité ;  la publicité fallacieuse diffusée dans la presse, faisait miroiter au lecteur, victime potentielle, un moyen de voir résoudre ses problèmes de tous ordres ; ensuite ont pris le pas des pratiques superstitieuses accompagnées de faits et gestes s’inspirant de procédés de divination et s’inscrivant dans le cadre d’agissements concertés. Le recours à des tiers, pour apaiser les doutes croissants dans l’esprit des victimes, par le truchement de personnes convaincantes vu les professions annoncées, vantant au téléphone auprès des victimes, les qualités des marabouts et leurs résultats, a renforcé la mise en confiance des victimes et la remise, au fil du temps, de sommes très importantes. L’élément intentionnel du délit se déduisait de toute une mise en scène orchestrée par le chef marabout. A noter que l’exploitation des fadettes de la puce des téléphones mobiles utilisés a permis de démanteler l’ensemble du réseau.

[toggles class= »yourcustomclass »]

[toggle title= »Télécharger la Décision »]Télécharger [/toggle]

[toggle title= »Contrat sur cette thématique »]Vous disposez d’un modèle de document juridique sur cette thématique ? Besoin d’un modèle ? Complétez vos revenus en le vendant sur Uplex.fr, la 1ère plateforme de France en modèles de contrats professionnels[/toggle]

[toggle title= »Vous avez une expertise dans ce domaine ? »]Référencez votre profil sur Lexsider.com, la 1ère plateforme de mise en relation gratuite Avocats / Clients[/toggle]

[toggle title= »Poser une Question »]Posez une Question Juridique sur cette thématique, la rédaction ou un abonné vous apportera une réponse en moins de 48h.[/toggle]

[toggle title= »E-réputation | Surveillance de marques »]Surveillez et analysez la réputation d’une Marque (la vôtre ou celle d’un concurrent), d’une Personne publique (homme politique, acteur, sportif …) sur tous les réseaux sociaux (Twitter, Facebook …). Testez gratuitement notre plateforme de Surveillance de Marque et de Réputation numérique.[/toggle]

[toggle title= »Paramétrer une Alerte »]Paramétrez une alerte de Jurisprudence sur ce thème pour être informé par email lorsqu’une décision est rendue sur ce thème[/toggle]

[/toggles]

 

Haut
error: Content is protected !!